01/10/2008

Vive la campagne en ce dernier dimanche ensoleillé

petite princesse va vers le poullailler

 

Mais où va donc ma petite princesse ?


marg ds poulailler

 

Fière de ses poussins elle rentre dans le poulailler trop drôle


marg poussin masque

 

Et nous montre fièrement sa trouvaille


poussin1

 

Adorable non ?


marg oli

 

Et dire que ça va devenir comme ça !!!


sauter comme maman

 

Allez les petits il faut apprendre à sauter comme maman !


au secours un paparazzi

 

Ben non m'an au secours il y a un paparazzi !


max poussin

 

On va pas nous laisser en paix non ?


le papa

 

Papa va finir par intervenir !


canaille 4 ans

 

"Bon laissons les" dit notre princesse de 4 ans qui n'a pas froid aux yeux allons vers d'autres acrobaties Langue tirée

11:58 Écrit par Anne dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : enfants, jeux, poules, poussins, coq, poulailler |  Facebook |

08/08/2008

J'ai perdu la maison de mon enfance, mon jardin, un crêve coeur

C''est l'hisoire  d'une maison construite en 1962, ma maison natale où des millions de souvenirs doivent être oubliés, fini les rires d'enfants dans le bac à sable et sur la balançoire, fini les grandes tablées, fini le jardin de toutes les bêtises, fini cette vie, il faut tourner a page, mes parents l'ont vendue en juillet ... la faute à  la vie, au temps ...

maison beersel floue


En sépia le passe plat pour les tablées quotidiennes de 6 et partis les tableaux de toujours

passeplat

 


Et le jardin où j'ai fait mes premiers pas, où j'ai vu mes parents heureux, où nous avons fêté tant d'anniversaires, où nous avons fait les quatre cent coups ...

jardin beersel4

 


jardin beersel1

 


jardin beersel2

 

chaque arbre, chaque recoin à son histoire, je pourrais en écrire un livre mais il faut oublier, ce n'est plus NOTRE maison , ce n'est plus le refuge de chacun quand il avait besoin de papa, maman et un toit pour les oublier les peines.


jardin beersel3

 

Fini cache cache dans les arbres ...


escalier beersel

 

Fini l'escalier années 60 où l'on se suspendait l'un après l'autre aux barreaux


Fini et je vous jure ça fait mal, adieu maison de mon enfance, adieu maison de ma vie, adieu Beersel, j'ai perdu une partie de moi-même.